Accueil

Georges H. Chakkour

Editons Jeune Lévrier

La Presse

Le Daheshisme expliqué

Le Rêve Brisé de Feysal

Reflections on my life

Liens

 

*

Jardin des Proverbes

(Citations, Pensées et Aphorismes préférés de l'auteur)



 

 

« Il est plus agréable d’écrire que d’avoir fini d’écrire. » (GC)


« L’hérésie combattue d’hier est devenue la grande vérité d’aujourd’hui... Les déviances hérétiques d’aujourd’hui deviendront la grande vérité de demain ! » (Awakel) 

 

« L’humanité est comme moralement programmée pour tomber dans l’idolâtrie. » (Marie Hadad)

 

« Ne désirer que ce qu’on a, c’est avoir tout ce qu’on désire. » (Jean Chardin)

 

« L’obstination est le piège où viennent donner les fausses vertus. » (Jean de la Bruyère)

 

« Le mal libanais est politique et social, mais il est surtout religieux. Musulmans, Chrétiens, Juifs ou Druzes, nous mettons d’abord en avant notre identité religieuse plutôt que notre appartenance nationale ! D’où ce système politique léthal, le Confessionalisme libanais, qui remonte aux premiers déchirements entre les Maronites et les Druzes : veau d’or qui coûte encore aujourd’hui au pays des sacrifices humains sans nombre, alors que toutes nos religions nous appellent à nous unir. » (Awakel)


« Si tu ne t’estimes pas comblé par ce que tu as, le monde entier et ses richesses ne sauront te satisfaire. » (GC)


« Ne sera jamais heureux celui qui ne l’est déjà !... » (GC)

Car remarque comment, plus on est riche et plus on se sent pauvre. Nos richesses, a dit Sénèque, ne nous apprennent qu’à en désirer de plus importantes.

   

Souviens-toi que, un jour de plus, c’est aussi un jour de moins.

 

« La modestie est au mérite ce que les ombres sont aux figures dans un tableau : Elle lui donne force et relief ! » (Jean de la Bruyère)

 

« Il vaut mieux nourrir son chat que courir après les souris. » (Proverbe chinois)

 

« La mort n’atteint pas l’âme, mais la libère. » (Paroles du Bien-Aimé)

 

« Je t’ai portée dans mon ventre bien avant l’origine des Temps ! » dit le Néant à la Vie.

 

J’aime beaucoup cette phrase de Sénèque : « Ce qui est vrai et bien dit appartient à tout le monde… » Autrement dit une pensée vraie appartient au monde de la pensée et à personne en particulier.

 

Il existe des valeurs sociales et des convictions politiques pour lesquelles tout le monde doit lutter. (Paroles du Bien-Aimé)

 

Souvent une saine caricature vaut mieux que cent coups de pieds dans le cul d’un sot politicien qui s’amuse à nous gâcher la vie. Je suis comme je suis, disait un de mes professeurs de français : incorrigible quand il s’agit de tourner en ridicule les gros bonnets de la politique libanaise. Quand un de mes camarades de classe lui a dit qu’il n’était pas toujours bon de dire la vérité, et que cela pouvait déranger certaines gens, il a répondu de son air le plus sérieux, en levant le doigt : « Tu sais, mon enfant, dans la vie, il y a des gens qu’il faut parfois déranger. » J’ai vu depuis combien mon professeur avait raison : Si on laisse trop son chat fourrer le nez dans notre assiette, les souris deviendront bientôt incontrôlables. (GC)

 

« La méfiance que nous éprouvons envers l’Étranger n’est pas moindre que celle que nous éveillons en lui. » (GC)

 

« Il est des sujets d’une valeur primordiale pour l’humanité sur lesquels aucun être ne doit rester indifférent. » (Paroles du Bien-Aimé)

 

« La chance est tout, la chance n’est rien. » (Les Mille et Une Nuits)

 

« La chance m’a toujours bien servi, je me demande parfois pourquoi. » (GC)

 

La chance et le hasard ne sont, en fait, que des formes évoluées du mérite. – « Si la Chance, cette colombe céleste, a décidé d’élire chez toi son nid ferme, tu peux en user largement. Car ce n’est point ton indifférence ou ta prodigalité qui l’épuiseront. Si elle a résolu de s’envoler, ce n’est point ta modération qui la retiendra. » (Les Mille et Une Nuits)

 

Comme le hasard fait parfois bien les choses. Il suffit parfois d'une rencontre, d'une page lue dans un magazine, d'un mot entendu par hasard dans la rue pour que tout notre monde chavire.

 

Le hasard, un prodigieux engrais du destin !

 

Les gens ont besoin de croire en quelque chose, d'où nos folies religieuses !

 

« La religion finit toujours par flatter les vices du temps. » (GC)

 

Nous avons la moralité qui convient à notre civilisation, et la conscience qui convient le mieux à notre moralité.

Chose que j’ai bien du mal à comprendre et que je trouve étrange : Crimes punissables en temps de paix deviennent « actes héroïques » en temps de guerre. (Awakel)

 

Les véritables biens sont ceux qu’on ne peut perdre, les véritables richesses sont celles qui améliorent l’âme. Ainsi parfois la pauvreté peut être ou cacher un grand trésor.

 

« N’est pas un bien véritable ce que la fortune peut reprendre. » (Awakel)

 

« Dans un monde de voleurs, il est sot d’être honnête. » (Alain)

 

La vertu est rare comme un palindrome : Même sens lu en sens inverse !  

 

Dieu se manifeste à l’esprit humain, et même à l’indifférence du vulgaire, toujours et partout et en toutes choses… dans toute Sa Pleine Majesté.  

 

Il est moins difficile de prendre une bonne résolution que de la conserver.

 

Le précepte est toujours plus facile que l’exemple.

 

« L’Histoire constitue un ensemble cohérent. » (GC)

 

Les musiciens, les poètes et les peintres ne tirent leur titre de noblesse que de la beauté de leurs œuvres.

 

On est tous un peu aveugles dès qu’il s’agit de nos parents.

 

« On ne dit pas de Lamartine qu’il possédait une grande fortune, mais que c’était un grand poète. » (Paroles du Bien-Aimé)

 

« Les Arts nous rapprochent de Dieu ! » (Paroles du Bien-Aimé)

 

La musique est l’art suprême qui nous révèle l’infini et le divin. (Friedrich von Hardenberg, dit Novalis)

 

L’univers des grands illuminés est tout petit : avec eux-mêmes pour soleil.

 

Le secret du fruit est dans les racines, celui du miel, dans le cœur de l’abeille.

 

« L’amour le plus constant est fugitif… Il passe car rien n’est durable ici-bas, où tout est éphémère. » (GC)

 

Chaque buisson de ronces a son rossignol.

 

Chaque vin a sa lie, chaque homme a ses défauts.

 

« There is a rising moon for every falling star. » (Il est une lune qui se lève pour chaque étoile qui tombe.)

Le sort favorise ceux qui placent leur confiance en lui.

 

Pourquoi est-ce toujours le pire qui doit nous rappeller à nos devoirs ?

 

Un homme peut être juste et vertueux sans avoir des idées précises de la justice et de la vertu.

 

Le plus modeste écrivain ne peut être égalé dans les endroits où il excelle.

 

C’est en vain et d’ailleurs par pure vanité ! que l’homme des villes se croit supérieur à l’homme des champs.

 

« Porté par une curiosité dominante, l’homme cherche en vain à approfondir les causes et les effets, le principe et la fin de toutes choses. Un grain de blé provoque son attention et son étonnement… La génération première et la production de ce simple végétal sont des mystères sur lesquels il interrogera en vain la nature ! » (Joseph Lavallée)

 

Une « chaîne » de télévision… L’homme est toujours enchaîné… La grotte de Platon…

 

L’homme est plus fort qu’il ne croit et plus faible qu’il ne pense.

 

Les politiciens aujourd’hui ? Trois mots pour les résumer : sophisme, radotage et démagogie ! Tous sans exception, c’est d’ailleurs ce qui fait leur force !

 

« Souviens-toi mon enfant que la meilleure solution est toujours la plus simple. » (Les Mille et Une Nuits)

 

Voilà ce qui doit nous faire réfléchir : Le diamant, la matière première la plus précieuse du globe, est en général extrait dans les pays les plus pauvres. Pourquoi ce qui nous nourrit est-il toujours immolé à notre cupidité ?

 

Le bon sens est plus nécessaire à la vie que l’eau et l’oxygène.

 

Tu pourras lire tous les livres de la Bibliothèque Nationale (si tu vivais assez longtemps pour cela), bien en vain ! Comme tu peux écouter intensément toute la musique de Mozart sans pouvoir écrire une seule phrase musicale qui nous émerveille par son originalité. À preuve : des générations de pianistes et de virtuoses ont passé leur vie à étudier, lire, jouer, manger, boire et respirer Bach, Chopin, Mozart et Haendel sans pour autant avoir composé un seul morceau émouvant. Ah, le secret du génie… n’ayant pas encore, ou à peine, dépassé au piano le stade élémentaire et déjà, composer des chefs-d’œuvre !

 

Avec un « si » je peux accrocher un Renoir dans mon salon.

 

Bayle : « Tu dois descendre aux enfers ! Sans cela il manquerait quelque chose au malheur de ceux qui méritent d’être dans ces noirs abîmes. »

 

C’est drôle comme les vieux retombent dans l’enfance.

 

L’homme « civilisé » est de loin plus féroce dans sa barbarie que les bêtes fauves.

 

La mort est venue clore ses paupières, rose que j’ai aimée et qui embaumait ma vie.

 

« Les planètes gravitent autour du soleil en décrivant non pas des cercles, mais des ellipses dont le soleil occupe l’un des deux foyers. Le SECOND SOLEIL de l’ellipse, ne serait-il pas un soleil immatériel ?! » (GC)

   

« La vitesse du soleil dans la galaxie est, environ, de 220 kilomètres à la seconde. Quelle serait donc la vitesse « réelle » de notre globe, alors qu’il gravite autour de l’astre du jour à la vitesse de 30 kilomètres à la seconde ? » (GC)

 

« Quelle présomption ! Ainsi la Terre, cette boule de rien du tout jetée dans l’infini de l’espace, serait le seul lieu privilégié du Cosmos où se serait développée la vie et où existerait une conscience de la réalité. Une Intelligence ! » (GC)

 

Il est rare que les grands hommes ne tiennent pas de leur mère. » (Charles Blanc, École française, Ary Scheffer, page 2)

Heureusement que l’argent « ne fait pas le bonheur », sinon quelle triste chose nous serions.

 

Avec de l’argent on fait parler les morts, sans argent on ne peut faire taire les muets. (Proverbe chinois)

 

On ne connaît toute l’étendue de son bonheur qu’après l’avoir perdu.

 

Un jour de loisir est un jour d’immortalité. (Proverbe chinois)

 

La raison ne fait pas toujours raison ! Sot est celui qui prétend que la « raison » a réponse à tout !

Par malheur, le grand public ne sait du Docteur Dahesh que ce que lui disent des t émoins, manifestement incapables de le comprendre. Cependant, ce que ces témoins nous ont légué de ses enseignements doit nous suffire de portrait.

« Les Prophètes, en tout temps et en toutes choses, ont eu les visions les plus justes. » (Marie Hadad)

« L’idéal  féminin serait l’intelligence de Marie Curie dans le corps d’une star de cinéma comme Raquel Welch (cela dit sans offense à la vraie Raquel Welch qui est d’une intelligence étonnante). Le comble serait l’inverse : une intelligence de Raquel Welch dans un corps de Marie Curie. » (GC)


Exemple plaisant de remède « pire que le mal » : mettre un crapaud dans sa poche pour échapper à certains maléfices.

 

L’Amérique croit incarner seule l’essence de la Démocratie. (Qui lui fait croire cela sinon sa propre marotte.)

 

Pour moi la musique est un processus inachevé, toujours en chantier. En fait, il n’y a pas d’interprétation définitive, absolue, d’une œuvre musicale ; il n’y a que les possibilités infinies de la beauté (interprétée). (L’Express)

 

Reste à comprendre comment les Japonais sont tombés dans le piège de Pearl Harbour.

« Une récente étude de la Banque mondiale portant sur 47 guerres civiles entre 1967 et 1999 montre que, au-delà des tensions ethniques et religieuses, l’origine des conflits est bien souvent la lutte pour le contrôle des ressources naturelles. »

 

Nous allons au collège beaucoup moins pour nous instruire que pour nous imprégner des préjugés de notre classe, sans lesquelles nous serions de malheureux parias.

 

S’il n’y a pas de solution c’est qu’il n’y a pas de problème.

 

« On a tort de vouloir convaincre par le raisonnement, où il ne faut que persuader par le sentiment. » (Beaumarchais)

 

« Oh ! les sottes et plates créatures que nous serions, si nous ne savions que ce que nous avons lu. » (Denis Diderot)

 

« Un honnête homme n’est ni Français, ni Allemand, ni Espagnol, il est Citoyen du monde, et sa patrie est partout. » (Cyrano de Bergerac)

 

Souvent le drapeau, souvent la religion ne sont que de vulgaires et criminels chiffons.

 

On tolère ce qu’on ne peut empêcher… Aussi le vocable tolérance est-il affecté d’une connotation péjorative.

 

Souvent une entrave insurmontable cache une ressource inestimable.

 

Le monde n’est pas un frêle esquif abandonné à la fortune et à l’injustice. C’est faute d’apercevoir l’enchaînement providentiel du destin, c’est-à-dire « le Gouvernement divin de l’univers », que l’homme en vient à croire qu’il n’y a que confusion et désordres ici-bas. Mais dans la réalité, « tout est régi par une loi immanente qui oriente vers le bien ». (Notes de lecture)

 

Rien ne fait mieux l’éducation d’un critique comme un peu de pratique dans l’art qu’il critique.

 

L’ordre des choses ici-bas n’est ni naturel ni  fatal, mais la conséquence naturelle de nos choix.


La clarté est le péché du génie.

 

On n’a pas le choix : Il nous faut accepter de vieillir ou mourir jeune.

 

On a beau faire, la nature surnage comme l’huile. (« Il y a quelque chose de plus fort que tous les sentiments, c’est la nature. » Balzac)

 

La religion, c’est l’inaccessible et l’incompréhensible mis à la portée des sots !

 

L’ignorance est le luxe des sots.

 

Celui qui dit la vérité doit avoir son cheval sellé.

 

La sagesse est la sottise des fous, la folie est le plaisir des sages.

 

Ne sois pas plus sage qu’il ne faut, de peur d’être stupide. (Eccl., VII, 17)

 

Dieu préfère la folie des sages à la sagesse des fous.

 

Ce sont les paroles les moins tapageuses qui suscitent la tempête et les pensées qui mènent le monde viennent sur des pattes de colombe. (Friedrich Nietzsche)

 

« Il n’est rien de tel que d’être en foule pour n’avoir plus le sens commun. Cent sages font un fou, et cent moutons un loup. » (Romain Rolland, Colas Breugon)

 

Je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer. (Beaumarchais)

 

Le rire est la chose la plus sérieuse au monde. Je pense même que ne vont au Ciel que ceux qui savent rire de tout… en commençant par eux-mêmes.

 

« Aimer savoir est humain, savoir aimer est divin. » (Joseph Roux)

 

Il n’est de faux dieux qu’aux yeux des autres.

 

« Juifs et Arabes, nous sommes les enfants d’un même père, Abraham ! Je réitère ce que je vous ai dit dans plusieurs de mes déclarations, que les Arabes étaient arabes avant Moïse, Jésus et Mahomet. Que les religions nous obligent sur Terre à suivre les principes du droit et de la fraternité, et celui qui vise à introduire le désaccord et à cultiver la dissidence entre le Musulman, le Chrétien et le Juif, n’est pas Arabe. » (Feysal el-Hâchimi, Ier roi d’Irak)

 

On ne connaît bien une nation ou une époque des temps passés qu’à travers ses arts.

 

Les défis que nous lance l’avenir sont à la mesure des possibilités qu’il nous ouvre.

 

À cinquante ans je me disais : « Dieu comme je suis vieux ». Aujourd’hui, avoir cinquante ans, c’est retrouver toute ma jeunesse.

 

Drôle de Terre : Une partie rêve sous les étoiles alors que l’autre partie de l’humanité accueille le soleil qui les lui cache. Ce qui est « invisible » à l’un tisse les rêves de l’autre.

 

Sans le Pays du Cèdre, il n’y a point d’Israël au sens biblique du terme ! Ne dit-on pas « la Terre promise de Canaan » ? Le Liban ne fait-il pas partie du « Pays de Canaan » donné à la postérité d’Abraham comme un héritage qui lui est échu ? Dans le Deutéronome, Moïse ne chante-t-il pas aux portes de la Terre promise : « Laisse-moi passer, je Te prie, laisse-moi voir ce bon pays de l’autre côté du Jourdain, ces belles montagnes et le Liban » ?

 

« Je n’ai qu’une passion, celle de la lumière, au nom de l’humanité qui a tant souffert et qui a droit au bonheur. » (Émile Zola)

 

« Si quelqu'un t'a fait du mal, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et tu verras bientôt le cadavre de ton ennemi passer. » (Proverbe bantou)

 

Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage. (Jean de la Fontaine)

 

Si tu veux être apprécié, meurs ou voyage. (Proverbe persan)

 

« La véritable amitié commence quand on visite quelqu'un sans raison : sans rien avoir à lui dire et surtout sans rien avoir à lui demander. » (Romain Werlen)

 

« Ne rends pas trop souvent visite à ton voisin, sinon il sera lassé de toi au point de te haïr. » (La Bible)

 

Il m’aime assez pour me rendre visite, mais pas assez pour m’inviter chez lui. (Awakel)   

 

Les visites font toujours plaisir, si ce n'est en arrivant, du moins en partant. (Jean de La Bruyère)

 

Ne soyons pas hypocrites, ne disons pas que les Musulmans et les Juifs c’est : « œil pour œil et dent pour dent » et que le Christianisme est la prétendue religion du pardon et de « tourne l’autre joue à celui qui te gifle »… Puisque Jésus lui-même a bien pris le fouet pour chasser les marchands du temple et plus d’une fois il nous a rappelé qu’ « il nous sera mesuré avec la même mesure dont on s’était servi pour mesurer les autres ». (Awakel)

 

La qualité des idées ne tient pas nécessairement au nombre de ceux qui la soutiennent… Heureuse la pensée que tout le monde combat, car quelle grande idée n’a pas été combattue dès le berceau ! (Awakel)

 

« Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au-dessus d’eux l'autorité de rien et de personne, alors c'est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie. » (Platon)

Un homme qui se noie cherche à s'agripper même à une paille de riz. (Proverbe chinois)

 

Il n’est rien de plus beau que de mourir pour ceux qu’on aime. (Jésus-Christ)

 

« Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles. » (Sénèque)

 

Ainsi est fait notre monde que le bien est présent dans le mal tout comme le chêne est présent dans le gland. (Awakel)

 

Toute nouvelle religion finit par faire le jeu de ses détracteurs. (Awakel)

 

La religion réforme la vie, cela ne doit pas exclure que la vie peut et doit réformer la religion.

 

« Si je dois être vaincu, que ce soit par moi et moi tout seul, contre moi-même, pour le monde, mon Père et Père des Mondes ! afin que la Vérité vive et trouve son chemin parmi les hommes. » (Docteur Dahesh)

 

« Que ne disent-elles, nos religions, de bêtises au nom de Dieu ! » (GC)

« L'Occident oublie trop souvent que les Musulmans eux-mêmes, tout comme les Chrétiens sous l'Inquisition papale, qui a duré plus de six siècles, sont les premières victimes de l'Islam extrémiste d'aujourd'hui. » (Awakel)

 

Sans frein moral, la « démocratie » est une utopie, une utopie dangereuse ! D’ailleurs sans respect des valeurs fondamentales à sa base, toute forme de société marche (plus ou moins vite, malgré son optimisme) vers la ruine et le désastre. L’économie libérale elle-même implique un certain respect des valeurs humaines, un respect des principes qui seuls diffèrent l’homme social de l’homme animal et anarchique. (Notes de lecture)

 

Occupe-toi des biens de ce monde comme si tu allais vivre éternellement, et pense à ta vie d’après comme si tu allais mourir demain. (Ali Ibn Abi Tâleb)

 

C'est si ennuyeux, le deuil ! À chaque moment, il faut se rappeler qu'on est triste. (Jules Renard)

 

Le plus grand malheur de l'homme, c'est un mariage heureux. Aucun espoir de divorce ! (Milan Kundera)

 

« La vraie religion, celle en laquelle je crois, c’est celle qui d’abord nous émancipe de toute religion. » (Awakel)

« On n'a pas de montre, mais on a du temps. » (Proverbe africain
)


« Le permis et l'interdit, le pur et l'impur ne sont que des conventions arbitraires. » (Awakel)

 

 

*

 


Site Éditions Jeune Lévrier

Pour connaître l’auteur de cette page

 

Pour lire ses Chronologies :

5000 ans d’histoire, politique, religion, arts, littérature, sciences, découvertes

Le roi Fayçal d'Irak et la naissance des pays arabes sous le mandat :
Fayçal et le monde arabe de Versailles : 1850-1950


« Un récit simple et merveilleux, candide et bouleversant à la fois. »
dahesh

 

[ Pour lire quelques passages de Dahesh la Rencontre cliquez sur les extraits ci-dessous ]

--- Extrait 1 Jésus est-il vraiment mort sur la croix ? 

--- Extrait 2 Quel enfer d'ennui que la religion 

--- Extrait 3 Les dessins de Joëlle


Pour retourner à la page d’accueil de ce Site


Pour nous aider à enrichir cette page envoyez-nous vos citations et proverbes à infos@editjeunelevrier.com

 

*

Accueil

Georges H. Chakkour

Editons Jeune Lévrier

La Presse

Le Daheshisme expliqué

Le Rêve Brisé de Feysal

Reflections on my life

Liens